La Polynesie


Infos utiles
Argent
Franc pacifique
Décalage
été : -12h

horaire
hiver : -11h
Durée vol
22h
Langue
Français,tahitien
Vaccins
non
Visa
non

Flux rss des articles



agence ebookersagence hotels.comagence look voyagesagence promovacances

La Polynésie ne légalisera pas la chasse à la tortue

Depuis quelques semaines, une énorme polémique secoue les îles de Polynésie Française. Devant l’échec des politiques d’interdiction de pêche à la tortue, la gouvernement voudrait la légaliser, une fois pour toute.

Cela fait 20 ans que les tortues de Polynésie sont protégées de la chasse. Sur les cinq espèces qui évoluent dans les eaux polynésiennes, une serait en voix d’extinction et deux en voix d’extinction critique. Les personnes qui seraient pris avec de la viande de tortue ou en train de les pêcher s’exposent à de fortes amendes. Pourtant, cela n’empêche pas les braconniers de sévir. Les douaniers tahitiens arrêtent fréquemment des individus possédant de la viande de tortue. Rien qu’au mois d’août de cette année, les douaniers polynésiens en ont saisi jusqu’à 112 kilos à Tetiaroa.

Pourtant, la direction de l’environnement affirme le 26 octobre dernier, que le gouvernement de Gaston Tang Sang voudrait abroger la loi qui interdit la pêche à la tortue. En contrepartie, l’Etat imposerait des quotas aux pêcheurs. Les informateurs disposent même d’une date : début 2011. Très vite, les associations de protection de la nature réagissent. Une pétition commence à circuler. L’affaire prend des proportions internationales, sans parler de la population de Polynésie qui ait très affecté par cette annonce. Les gens craignent la disparition des tortues.

Devant cet emballement, le gouvernement, jusqu’ici silencieux, s’exprime. Un communiqué est envoyé à la presse cette semaine. Selon le cabinet de la Vice Présidence de la Polynésie, il n’a jamais été question de rouvrir la pêche à la tortue. La Polynésie et «(…) l’ensemble de son gouvernement souhaitent couper court à toute polémique locale, et désormais internationale, en affirmant qu’aucun projet visant la libéralisation de la chasse et la consommation de la tortue en Polynésie Française n’a été étudié, ni validé par le gouvernement. », explique le communiqué, avant d’ajouter : « Conscient du rôle fondamental de cette espèce pour l’équilibre de notre écosystème, mais également pour la bonne santé de notre industrie touristique, le conseil des ministres s’inscrit au contraire dans une forte volonté de protéger cette espèce en voie de disparition, telle qu’en témoigne la réglementation actuelle en la matière. ».

La Vice Présidence reconnaît néanmoins l’échec de la « politique protectionniste » et compte bien tout faire pour renforcer les actions en faveur des tortues marines de Polynésie Française.

Mots-clefs : , , ,

Plongée en Polynesie
Rechercher un vol
Un service Altavacances